Qu’est-ce qu’un NFT (non fungible token) en crypto ?

Si vous vous intéressez aux NFT, peut-être avez vous entendu parler de cette histoire : en début d’année 2021, le vidéaste américain Logan Paul a vendu des extraits de ses vidéos postées sur YouTube pour près de 20 000 dollars chacun.

Oui oui, vous avez bien lu : des extraits de vidéos qui sont accessibles sur YouTube, gratuitement, ont été vendus.

Mais comment est-ce possible, vous demandez-vous ?

Eh bien justement grâce aux NFT, ces « jetons non fongibles » qui enflamment le monde de la cryptomonnaie.

Alors, comment ça fonctionne, un NFT ? Et surtout, qu’est-ce que c’est, finalement ? Les réponses dans cet article !

Qu’est-ce qu’un NFT, exactement ?

Un NFT, c’est donc un Non Fungible Token, ou jeton non fongible. En droit, un bien non fongible est un bien qui ne peut pas être remplacé ou échangé avec un autre bien équivalent.

Contrairement au Bitcoin, par exemple, qui peut être échangé avec un autre Bitcoin et garder la même valeur, chaque NFT est unique et donc irremplaçable par nature.

Ainsi, un jeton non fongible peut représenter n’importe quel bien digital : des noms de domaine, des tweets, des GIFs, de la musique, des items de jeux vidéo – ou même un extrait de vidéo. Les NFT les plus répandus se trouvent dans le domaine de l’art digital.

Comment fonctionnent les NFT ?

Exemple de NFT dans le domaine de l'art

En un mot, les NFT transforment les oeuvres d’art digitales en pièces uniques et identifiables, grâce à un certificat d’authenticité. Ce certificat se présente sous la forme d’un numéro d’identification digitale.

Il s’agit en quelques mots d’un code complexe, qui contient des informations telles que le créateur, la date de création ou encore l’historique des achats et ventes de l’oeuvre.

De cette manière, les NFT contiennent des informations qui les rendent authentiques et uniques, ce qui leur permet d’être vendus et achetés sur la blockchain (Ethereum pour la plupart) grâce à leur code unique. La blockchain est la technologie grâce à laquelle se font les échanges de Bitcoin ou autres cryptomonnaies.

L’une des premières utilisations de jetons non fongibles remonte à un jeu appelé CryptoKitties, créé en 2017. Dans l’esprit des cartes Pokemon, vous pouvez collectionner et échanger des chatons virtuels entre joueurs. Chaque chat est unique, puisqu’il est représenté par un NFT. Le plus cher d’entre eux, le chaton Dragon, a été vendu pour 170 000 $… !

Alors, comme les cartes Pokemon, les NFT créent la rareté et augmentent la valeur de l’oeuvre qu’ils représentent.

C’est donc en transformant ses extraits de vidéos en jetons non fongibles, en leur donnant un certificat d’authenticité et en les vendant à ses fans que Logan Paul a pu les rendre uniques… et très chers.

Pourquoi investir dans les NFT ?

Investir dans les jetons non fongibles, ça ne fonctionne pas exactement comme pour le Bitcoin. Avant toute chose, il vous faut savoir si vous voulez acheter une oeuvre, ou si vous êtes un artiste et voulez en vendre.

Acheter des biens digitaux

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à acheter des jetons non fongibles. Tout d’abord, ils vous permettent d’avoir des droits basiques sur les oeuvres achetées (utilisation personnelle ou professionnelle, notamment).

Vous pourriez aussi avoir envie de soutenir certains artistes financièrement, comme avec un Tipeee ou une autre plateforme de crowdfunding – mais en plus avantageux.

Mais si vous êtes un collectionneur, vous pourriez aussi y trouver un intérêt spéculatif : tout comme les autres cryptomonnaies, les NFT sont soumis à la loi de l’offre et de la demande, et leur valeur peut varier avec le temps. Vous pouvez donc en acheter dans l’espoir de le revendre plus tard, quand il aura pris de la valeur. Il est également possible de générer des intérêts avec la cryptomonnaie.

Vendre des biens digitaux

L’intérêt des NFT pour les artistes, c’est qu’ils ouvrent un tout nouveau marché beaucoup plus accessible pour l’art digital. Si vous êtes un créateur de GIF invétéré, difficile de trouver des acheteurs ailleurs que sur la Toile.

Avec les jetons non fongibles, vous pouvez vendre vos oeuvres facilement, en assurant leur authenticité aux collectionneurs. De plus, les NFT ont une autre fonctionnalité intéressante : vous pouvez toucher un pourcentage chaque fois que votre oeuvre est vendue ou change de mains.

Et qui sait, comme l’artiste Beeple, votre œuvre digitale pourrait atteindre les 70 millions de dollars…

Où et comment investir dans les NFT ?

Détail de l'oeuvre de Beeple, NFT le plus cher

Comme pour les autres cryptomonnaies, il existe de nombreuses plateformes sur lesquelles investir dans les jetons non fongibles. Et depuis mai 2021, il est même possible d’acheter ou vendre des NFT sur eBay !

Actuellement, l’une des plus populaires est la plateforme OpenSea, qui permet de faire des échanges en Ethereum.

Vous aurez simplement besoin d’un wallet crypto, un portefeuille virtuel vous permettant de faire vos achats en Ethereum. N’oubliez pas qu’il est important de bien sécuriser vos cryptomonnaies dans votre wallet !

Article rédigé par Laureline

Littéraire un peu geek et nouvelle venue dans le monde de la cryptomonnaie. Je m'applique à traduire son langage... complexe, en explications simples et accessibles. Avec l'idée que si j'y comprends quelque chose, tout le monde le peut !

Laisser un commentaire