5 plateformes pour générer des intérêts avec vos cryptos facilement

Si vous êtes arrivé sur cet article, c’est probablement parce que vous avez choisi d’investir (ou que vous pensez à investir) dans la cryptomonnaie.

Et vous l’aurez sans doute remarqué, les variations de la valeur des cryptos rend la spéculation incertaine, voire inquiétante pour certains. C’est la dure loi du marché : les gains peuvent être énormes, mais les pertes aussi.

La solution : avoir d’autres sources de revenus, plus stables et plus fiables, avec vos investissements.

Il existe des façons simples d’optimiser ses revenus cryptos avec les investissements dans le Bitcoin ou autres cryptomonnaies, grâce aux intérêts ou revenus passifs.

Regardons comment dans cet article !

Comment générer des intérêts avec les cryptos ?

Les revenus passifs : illustration

Nous allons commencer par voir les différentes manières de générer des revenus passifs avec les investissements en crypto.

Ensuite, nous vous parlerons des plateformes faciles d’utilisation qui existent et nous vous expliquerons comment elles fonctionnent.

Que sont des revenus passifs ?

Comme leur nom l’indique, les revenus passifs sont les revenus que vous obtenez en ne faisant pas, ou très peu d’efforts. Ils s’opposent aux revenus actifs, ou revenus d’activité, qui sont les bénéfices découlant directement des efforts que vous faites et du temps que vous y consacrez.

Les revenus passifs peuvent donc être des droits de copyright, par exemple (on pense à Patrick Hernandez, qui gagne encore aujourd’hui près de 1000 euros par jour pour sa chanson Born to be Alive), ou encore des intérêts sur de l’argent que vous possédez et laissez en banque.

Mais vous allez le voir, les revenus passifs liés aux cryptomonnaies sont plus particuliers – et, surtout, plus avantageux qu’avec une banque.

Le staking de cryptomonnaies

Staking de cryptomonnaies

Vous le savez certainement : il est possible de gagner des Bitcoins en minant du Bitcoin, et même d’autres cryptomonnaies.

Le minage consiste à “louer” la puissance machine de son ordinateur pour résoudre des calculs très complexes, et créer des jetons de cryptomonnaie sur le réseau. Les mineurs qui trouvent les réponses aux calculs sont récompensés par des (morceaux de) Bitcoins. On appelle ce système le Proof-of-Work (preuve de travail).

Mais le minage demande beaucoup de travail de calcul pour votre ordinateur, et donc beaucoup d’énergie en électricité.

C’est là qu’arrive le staking, une alternative au minage, qui permet non plus aux mineurs mais aux “stakers” de gagner des commissions en prêtant leurs cryptos au réseau blockchain. On appelle ce système le Proof-of-Stake (preuve d’enjeu, ou de détention).

Plutôt que d’utiliser autant d’énergie à résoudre des calculs mathématiques complexes avec votre ordinateur, vous pouvez « bloquer » vos actifs sur la blockchain, le système dans lequel s’inscrivent toutes les transactions faites en cryptomonnaie.

En verrouillant vos actifs, vous aiderez à confirmer, à valider les blocs qui s’inscrivent dans la blockchain. Le but ici n’est pas que vos actifs servent de liquidités à la plateforme (comme quand vous laissez votre argent en banque, par exemple).

L’objectif est d’une part d’augmenter la sécurité de la blockchain en la rendant davantage décentralisée : plus il y a d’utilisateurs qui stakent, plus il est difficile de hacker la blockchain. D’autre part, le staking permet de fluidifier et de faciliter les transactions sur le réseau, grâce à des actifs fixes et disponibles.

Autrement dit, vous mettez vos cryptos à disposition du réseau, vous les bloquez sur la blockchain, pour qu’ils soient utilisés et non pas minés.

Cela permet au réseau d’économiser du temps et de l’énergie, et vous êtes alors récompensé par une commission sur les transactions.

Le farming de cryptomonnaies

Yield farming ou liquidity mining de Bitcoin

Si le minage permet de fournir de la force de travail, et que le staking permet de rendre des cryptos disponibles à la blockchain pour faciliter ses calculs, le farming, quant à lui, consiste en quelque sorte à prêter ses cryptos à d’autres utilisateurs.

En un sens, le farming (aussi appelé Yield farming, littéralement « agriculture de rendement », ou encore liquidity mining) se rapproche du système d’emprunt et de prêt de la banque traditionnelle : vous mettez vos cryptos à disposition des utilisateurs, et vous touchez un rendement sur le montant prêté.

En d’autres termes, vous placez vos cryptomonnaies dans un pool de liquidités, une sorte de tirelire commune, si vous voulez, et vous êtes récompensé par un rendement sous forme d’intérêts, ou d’un pourcentage des transactions.

Ces récompenses prennent la forme de ce qu’on appelle un pourcentage annuel de rendement (Annual percentage yield, ou APY). Il peut être fixe ou variable selon les cryptomonnaies ou les plateformes.

Beaucoup de blockchains proposent le Yield farming. Parmi elles, on peut citer Ethereum, la principale, mais aussi la Binance Smart Chain, Solana, Fantom Network…

Les meilleures plateformes pour générer des revenus passifs

Maintenant que nous avons vu comment fonctionne la génération de revenus passifs pour la crypto, nous allons voir les plateformes qui existent. Nous listons ici les meilleures et les plus simples à utiliser, selon nous.

You Hodler

YouHodler logo

Lancée en Suisse en 2019, la plateforme YouHodler vous permet de déposer vos cryptos pour emprunter du cash et pour gagner des intérêts.

Elle se charge de la conversion de crypto à crypto, ou de crypto à fiat (l’argent fiduciaire comme les euros ou les dollars). Vous pouvez donc même faire des prêts avec de la monnaie fiat en utilisant votre cryptomonnaie comme garantie.

Les taux d’intérêt sont très intéressants sur YouHodler : jusqu’à 12 % en stablecoins (des cryptomonnaies au taux stable) et 8 % pour d’autres cryptos. La gestion de votre portefeuille est très intuitive sur la plateforme.

Swissborg

Swissborg logo

La plateforme Swissborg vous permet de stocker, d’acheter et de vendre vos cryptomonnaies, mais aussi de générer des intérêts grâce au staking.

Vous pouvez l’utiliser sur le web ou en application mobile : cela vous permet de consulter vos actifs n’importe où et n’importe quand. Swissborg a été conçue pour être didactique et facile d’utilisation, ce qui en fait selon nous l’une des meilleures applications cryptos pour débutants.

Vous avez également des données d’étude à disposition, pour vous permettre de suivre le cours des cryptos et donc de comprendre le marché et son évolution. Son portefeuille crypto, quant à lui, est très sûr et de grande qualité.

Vous pouvez télécharger l’application mobile Swissborg, avec un bonus d’inscription allant de 1 à 100 euros (en CHSB), en vous rendant sur cette page.

Crypto.com

Crypto.com logo

La plateforme Crypto.com, disponible en version web ou via une application mobile, vous permet d’acheter et de vendre un grand nombre de cryptomonnaies. Vous pouvez également les staker pour générer des intérêts sur vos cryptos.

Crypto.com reste plutôt axé débutants, avec une plateforme de trading assez intuitive, malgré les nombreux services proposés. De plus, elle est très intéressante pour le staking, qui offre beaucoup d’avantages lorsqu’il est effectué avec la crypto native de la plateforme (le CRO).

La fonctionnalité la plus populaire de Crypto.com, c’est la possibilité de commander des cartes de crédits adossées à votre capital cryptomonnaies. Vous pouvez ainsi dépenser et consommer sans passer par votre banque.

Si vous souhaitez vous inscrire sur la plateforme, vous recevrez 25 % en CRO (la crypto de Crypto.com) en passant par ce lien.

Binance

Binance logo

Lancée à Hong Kong en 2017, Binance est une plateforme d’exchange et de trading de cryptomonnaies qui s’adresse plutôt aux traders expérimentés, de par son interface un peu difficile à appréhender.

Elle permet l’échange de cryptos en monnaies fiat ou en autres cryptomonnaies, le trading en peer-to-peer (de pair-à-pair, autrement dit, directement entre l’acheteur et le vendeur), ainsi que l’achat de cryptos par carte bancaire. Cela dit, ce dernier service s’effectue aux frais élevés de 3,5 %.

Binance possède également un portefeuille intégré simple à configurer, et dispose de plusieurs centaines de cryptomonnaies différentes. De quoi varier les plaisirs facilement.

Elle propose également des services de staking et de farming assez intéressantes, en locked staking (vos actifs sont verrouillés pendant une période déterminée) ou en déverrouillé, que vous trouverez via ce lien.

BlockFI

BlockFi logo

La plateforme BlockFi vous permet de faire des prêts collatérisés en cryptos (c’est-à-dire, des prêts assurés par une garantie pour vous couvrir si l’emprunteur ne rembourse pas), mais aussi de générer des intérêts sur les cryptomonnaies que vous y stockez.

La génération d’intérêts est vraiment l’un des forces de la plateforme : en effet, vos intérêts y sont calculés de manière quotidienne, contrairement à la plupart des autres plateformes. Cela dit, ils ne vous sont versés qu’une fois par mois.

Mais les taux d’intérêts restent assez intéressants. Ils oscillent entre 3 % et 8,5 %, même s’il ne faut pas oublier qu’ils varient en fonction du montant épargné et dans le temps. Bref, une plateforme accessible et sûre pour générer des revenus passifs.

Nous espérons que cet article vous aura plu, et qu’il répond à toutes vos questions 🙂 Dites-nous dans les commentaires quelle est votre plateforme crypto préférée, et pourquoi !

Article rédigé par Laureline

Littéraire un peu geek et nouvelle venue dans le monde de la cryptomonnaie. Je m'applique à traduire son langage... complexe, en explications simples et accessibles. Avec l'idée que si j'y comprends quelque chose, tout le monde le peut !

Laisser un commentaire